Le petit manuel des avocats sur le web

Les cabinets d’avocats commencent à être plus présents sur internet, avec beaucoup de retard sur de nombreux secteurs. En dehors même des questions de communication, on a pu constater une certaine allergie d’une partie de ce métier au numérique, pour des raisons légales  qui se sont longtemps posées, mais aussi pour des raisons d’habitudes séculières.

Il y a quelques années, la stratégie digitale de ces professions était presque inexistante et seuls quelques avocats indépendants arrivaient à créer une vraie communauté où ils avaient une influence concrète. Il est pourtant capital pour les cabinets de se rendre visible, de démontrer leurs compétences et de rassembler leurs communautés.

Bien que chaque cas soit particulier, quelques points d’éclairage d’ordre généraux :

Quelle stratégie ? 

A mon sens et comme toujours, la stratégie digitale ne doit pas être déconnectée de la stratégie globale de communication : elle constitue un des volets de celle-ci. Et c’est une bonne nouvelle, car les avocats sont en réalité très habitués à communiquer, bien qu’ils n’en soient pas toujours conscients ! Ils publient dans des revues spécialisées, participent à des conférences, à des cocktails thématiques, etc.

Tout est question de mise en avant de ses compétences et de partage des connaissances, mais la différence est que l’avocat ne doit pas s’adresser à des confrères mais à ses clients profanes.

La meilleure stratégie est d’adopter un content marketing global comprenant une dimension digitale qui va permettre de se mettre à portée des clients

Cette approche va permettre de diffuser le plus largement possible les productions des cabinets afin d’en faire une vitrine qui va, a minima, participer à la notoriété, et éventuellement provoquer une mise en contact pouvant déboucher sur du business.

Pour quels objectifs et quels ROI ?

Cette éventualité de transformation business pose la question du ROI que l’on peut attendre d’une présence sur internet des cabinets d’avocats.

Ici, pas de miracle et Deux types de ROI peuvent être attendus :

  • Soit l’on a une visée globale de notoriété, et l’on recherchera alors le nombre d’impressions, les partages, etc… ;
  • Soit l’on va rechercher un contact  à visée business directe, et l’on regardera alors si tel ou tel article a provoqué une prise de contact.

Il faut donc surtout être capable de mesurer ces éléments (Google Analytics, SEMrush, etc) et ainsi orienter les productions au fur et à mesure.

A noter que selon les objectifs définis, certains types de contenus seront plus adaptés que d’autres.

Avec quels milestones ?

La mise en place d’une présence numérique pour les cabinets d’avocats est assez classique, il faut passer par :

1. Définition de la stratégie de contenus adaptée à chaque cabinet

Stratégie de contenus ? Quels contenus sait-on produire ? Quelle adaptation web est possible ? Comment peut-on innover ?

2. Etat des lieux, cadrage des projets et des processus de production des contenus

Le site web est-il prêt à accueillir des contenus ? Est-il valorisant ? Il faut s’assurer des fondations avant de continuer !

Ensuite, se pose la question de comment accompagner le cabinet dans la mise en place de processus de productions et de publications web ?

3. Mise en place opérationelle

Le cabinet veut-il mettre en oeuvre lui même les publications ou externaliser ? Y a t’il des gens à former.

4. Entretien et adaptations

Dans la phase de vie de la stratégie, que peut-on ajuster et adapter ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s