Innovation : quand les grands cabinets de conseil se mettent aux serious games

Les serious games sont de plus en plus présents dans nos vies professionnelles.

Pour ceux ne connaissant pas le concept, il s’agit de tous les jeux (souvent vidéos) qui s’écartent du but ludique pour se rapprocher d’un objectif plus sérieux à but corporate. Cet objectif peut-être pédagogique, promotionnel ou marketing par exemple. L’Oréal et l’armée américaine sont souvent considérés comme des précurseurs en la matière et de plus en plus d’entreprises dans de nombreux secteurs les utilisent régulièrement pour former ses salariés ou pour communiquer.

Les chercheurs Julian Alvarez et Damien Djaouti ont travaillé à la classification de ces jeux. On en retrouve cinq catégories : Advergaming, Edutainment, Edumarket game, Jeux engagés, Jeux d’entrainement et simulation.

Alors que les bénéfices apportés par les jeux vidéos habituels sont de plus en plus étudiés (capacité à réfléchir en environnement mouvant, adaptation, temps de réaction, etc), ces jeux permettent de mettre en place des interactions ludiques en milieu professionnel sur des problématiques corporates, et donc d’aborder ces questions sensibles par un biais auquel la cible s’attend moins que les canaux habituellement empruntés.

Notons deux exemples récents :

PwC recrute avec un Escape Game virtuel

Capture.PNG

Le grand cabinet d’audit PwC propose depuis novembre 2016 un escape game virtuel en tant que campagne de recrutement. L’objectif est de recruter 1700 personnes entre 2016 et 2017.

Le jeu se passe en différentes phases. Il s’agit de se montrer malin et de réussir des épreuves de logique dans un environnement virtuel. Associer des couleurs à des lettres pour trouver un mot de passe, trouver la combinaison secrète d’un coffre, etc…

L’idée est intéressante et surfe sur une vague novatrice puisque peu de candidats ont l’occasion de débuter un éventuel process de recrutement avec un jeu. Sans compter que cela vient parfaitement compléter la nouvelle campagne de marque employeur jouant sur la diversité au sein du groupe dans la mesure où cette approche permet un premier tri entre les candidats sans tenir compte de leurs diplomes mais seulement de leurs capacités d’analyse logique.

Cependant, il faut à mon avis porter attention à un écueil particulier : le jeu se voulant tout de même un peu accessible, ne risque t il pas de dégrader l’image haut de gamme de la marque ?

BCG propose un serious game sur mobile

Le Boston Consulting Group quant à lui propose un jeu sur mobile (Android & iPhone). Ce jeu nommé Your Strategy Needs a Strategy vient en appui d’un livre publié par trois directeurs associés de BCG.

L’idée est de proposer une sensibilisation à la stratégie d’entreprise pour les débutants et faisant jouer autour du thème « comment choisir et mettre en œuvre la bonne approche stratégique, en fonction de l’environnement ». Ledit environnement étant changeant selon les lieux et le temps, il s’agira donc de s’adapter et de jauger les meilleurs choix entre les risques d’un changement de stratégie et les gains potentiels.

Par ce moyen plutôt bien fait, relativement grand public et sympathique, BCG cherche ainsi à toucher un public qui n’est pas forcément habitué à sa marque et par le biais du jeu à travailler sa notoriété.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s