Quand le Gouvernement communique sur Twitter à propos de ses followers

Quand le Gouvernement communique sur Twitter à propos de ses followers

Il arrive, parfois, que l’on ait l’impression de tourner en rond. Par exemple lorsque l’on va communiquer sur des gens qui suivent l’activité d’organes de communication. Mais, alors que cela peut sembler un peu particulier, l’intérêt semble réel puisqu’il s’agit pour le communiquant de parler à sa cible d’elle-même… Or, en étant un peu de mauvaise foi, qu’est-ce qui intéresse plus une personne que son nombril ?  Ce nombril qui devait permettre, on le suppose, de créer du lien avec cet écosystème.

C’est peut être partant de ce constat, ou simplement pour se féliciter, que le compte Twitter du Gouvernement français a avant-hier communiqué pour fêter ses 200.000 followers sur le réseau social à l’oiseau bleu.

stats_gouvernement-terc_sans-tiret (1)

Quelques remarques sont nécessaires :

I/ Sur la communication elle-même

Cette communication bleu-blanc-rouge est plutôt élégante et directe. Nous sommes bien dans le ton de Twitter puisque nous y retrouvons des informations clefs, pas de blabla inutile et de l’humour. Les codes semblent donc plutôt respectés !

Mais quels sont les messages qui sont passés ?

Les hommes parlent aux hommes, je répète…

Alors que les communicants du gouvernement sont (essentiellement?) des hommes, visiblement, les followers concernés sont en très grande majorité également des représentants de la gente masculine (75%), alors même que globalement sur le réseau la parité est assez respectée.

On peut se demander le pourquoi du comment de cette majorité d’hommes. S’agit-il d’un sujet d’intérêt plutôt masculin, ou encore peut-être que le ton adopté intéresse plus les hommes que les femmes ? Surtout lorsque l’on constate que le compte en question utilise beaucoup l’humour et les clins d’oeil  à tendance culturelle « geekienne », et donc essentiellement masculine.

L’interrogation reste ouverte…

Le gouvernement intéresse essentiellement des… français

Bon, sur ce point, vous en conviendrez : pas de surprise. Les followers sont essentiellement des personnes habitant en France, pour 75% d’entre eux. On peut supposer que dans les 25% restant il y a des expatriés, des médias étrangers et des robots errant sur twitter…

Une audience aux intérêts habituels

Une large part de l’infographie est consacrée aux intérêts des followers. En toute logique, on retrouve des intérêts tout à fait classiques et attendus : les actualités, le cinéma, le sport, etc… Rien de bien intéressant à ce niveau, il faut bien l’avouer.

II/ Sur les conséquences de CETTE communication

Ce petit événement a su marquer les followers les plus impliqués qui ont pris conscience que l’audience du gouvernement sur ce réseau social devenait réellement de plus en plus importante.

Cependant, alors que l’on pourrait s’attendre à ce que cette auto-congratulation amènerait un engagement positif ou une absence de réaction (outre les « haters » habituels), nombre de twittos, followers ou non, ont eut des réactions inattendues :

L’effet Big-Data qui te Big-Brother-ise ta communication

Cette communication a démontré au plus grand nombre un fait qui est évident pour tous ceux qui s’intéressent un tant soit peu aux réseaux sociaux, au web et au digital au sens large :

  1. Aucune de nos données n’est privée sur le web.
  2. Ces données servent à être analysées et/ou revendues à des fins marketing

Un nombre non négligeable de réponses ont été extrêmement négatifs sur le thème (à peine caricaturé) : « le gouvernement est Big Brother, ils savent qui nous sommes, ce que nous aimons, ce qui nous intéresse, etc ».

Cette évidence, fondamentale pour nous, ne l’est pas pour tout le monde. M et Mme Michu, eux, ne savent pas que chaque tweet envoyé peut être répertorié, archivé, découpé et analysé. Ainsi, mettre en avant publiquement qu’un gouvernement analyse les données de ses followers, même si cela se met en place dans une démarche simple, publique et transparente, se révèle n’être, au final, pas si anodin !

Alors voilà, c’est sûrement sans grande conséquence, mais toujours est-il que l’effet est là et qu’il est intéressant de se rappeler que nous n’avons pas tous le même niveau d’information et que même une communication anodine et légère peut avoir des réactions inattendues auprès de différents publics.

L’effet analytics qui SEMBLE démontreR que seulement 40% de tes followers sont VRAIS

On retrouve ensuite un deuxième effet (non kiss-cool) : mettre l’accent sur son nombre de followers dirige forcément les yeux vers lesdits followers. Pour certains, cela a été l’occasion d’analyser ce groupe et de critiquer vertement le gouvernement sur la base des résultats obtenus !

L’un des principaux outils permettant d’analyser la « qualité » des followers est Twitter Audit qui analyse si nos followers sont vrais ou non. Voici le résultat obtenu :

Capture

On voit bien que d’après ce site, 43% des followers seulement sont vrais !

Mais alors que certains se sont emballés en criant au scandale de l’achat de followers – car oui, ça se fait, même si c’est toujours remarqué et complètement ridicule dans la mesure où si l’on est présent sur les réseaux c’est pour communiquer et provoquer l’engagement, et non pour crier dans le vide – on peut en tirer trois choses :

  1. En effet, le nombre de fake followers est impressionnant ;
  2. Mais les comptes officiels attirent toujours des comptes classés comme fake followers (du fait de la veille, des robots, etc) ;
  3. Et l’analyse date d’il y a 10 mois et est donc peut être périmée.

En bref, selon moi, pas de quoi fouetter un chat ou casser trois pattes à un canard (sans compter que cela ne serait pas très sympathique et que ça serait de la cruauté envers les animaux).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s